Comment choisir votre syndic de copropriété ?

Le choix du syndic de copropriété est déterminant pour une entreprise. Partenaire privilégié, il occupe une place prépondérante. Une erreur lors de sa sélection peut vous coûter très cher, financièrement et pas que…

Les risques d’un mauvais syndic de copropriété

La législation entourant les syndics des copropriétés est très stricte. Cela n’empêche pas certaines agences de faire tout de travers. Entre l’absence de convocation aux assemblées générales, le non-envoi des procès-verbaux et une gestion hasardeuse du budget de la copropriété, les erreurs existent.

Ces manquements entraînent une détérioration de l’ambiance entre les copropriétaires et le syndic, ou abîment les locaux si l’entretien n’est pas fait convenablement.

Les honoraires des syndics doivent aussi être l’objet d’une grande vigilance. Les tarifs entre un cabinet et un autre varient du tout au tout. On apprend ainsi sur cet article sur les honoraires que le coût d’une immatriculation est facturé entre 60 et 1800€ à Paris. Une sacrée marge !

Les critères importants à vérifier

Le meilleur moyen de trouver le syndic idéal est de faire plusieurs demandes de devis et de les comparer. Regardez à la fois les tarifs pratiqués et la liste des missions entrant dans le cadre de ce contrat. Cela ne sert à rien de payer moins cher chaque mois si le moindre travail est considéré comme une prestation supplémentaire.

Si vous envisagez dans un futur proche de procéder à des travaux au sein de la copropriété, devancez-les. Outre le devis pour la gestion courante, demandez des devis concernant les coûts supplémentaires engendrés par la gestion de travaux. Faites de même pour tout demande particulière. Vous constaterez rapidement qu’il existe d’énormes différences de tarifs entre les agences.

Prenez également en compte le facteur humain. Vous devez impérativement avoir un interlocuteur à votre écoute et non être un simple dossier parmi un énorme portefeuille de clients. Rencontrez avant la signature du contrat votre futur gestionnaire et demandez-lui sa façon de fonctionner, la fréquence de vos contacts, etc.
Pour vous faire un avis rapide, faites quelques recherches sur Internet. Cependant, il est parfois compliqué d’avoir des avis neutres. Dans ce cas, vous pouvez essayer de vous renseigner auprès d’autres copropriétés pour connaître qui est leur syndic, si cela se passe bien. Expliquez concrètement le pourquoi de votre démarche et vous devriez trouver une écoute attentive.