Foire de Bordeaux : l’offre immobilière ne comble pas la demande

Les acheteurs tournent leur regard vers Bordeaux puisque la ville présente des atouts indéniables. La qualité de vie est appréciée, ce qui se traduit par une forte demande, mais l’offre n’est pas aussi importante. À la foire, les constructeurs avaient donc fait le déplacement.

Bordeaux a besoin de programmes pour les logements neufs

Régulièrement, au fil des sondages, Bordeaux est une ville qualifiée d’attractive. Ce sont donc 6 millions de visiteurs qui se pressent tous les ans dans le centre et les environs. Nombreux sont ceux qui souhaitent investir, mais la demande a la particularité d’être plus élevée que l’offre. La foire internationale de Bordeaux qui a fermé ses portes le 22 mai dernier proposait un hall entier consacré à l’immobilier et à l’éco-habitat. Il était possible de se renseigner sur les possibilités en matière de constructions neuves, mais les promoteurs avaient eux aussi posé leurs valises.

En effet, les logements neufs commencent à être érigés, mais ce n’est toujours pas suffisant pour combler la demande. Cela se traduit par une hausse des prix surtout au niveau de l’hypercentre qui focalise toutes les attentions.

Des quartiers où le m² se négocie à 6000 euros

Comme certains ont pu le constater à la foire de Bordeaux, la ville a mis en avant plusieurs projets de constructions notamment au niveau des Bassins à flot. L’ancienne base marine dévoile un environnement sympathique au cœur duquel, des éco-quartiers verront leur jour. Les familles devraient être séduites par les espaces verts et les logements respectueux de l’environnement. Consciente de ses capacités, ce sont pratiquement 50 000 habitants supplémentaires qui seront au rendez-vous d’ici quatre années. Il est donc temps d’investir, car les demandes ne cessent d’affluer. Si certains quartiers sont disponibles à 3000 €/m², ce n’est pas le cas pour d’autres où la qualité de vie est optimisée. Dans ce cas, il faut débourser près de 6000 €/m².

Primo-accedants et seniors se pressent à la foire de Bordeaux

Près de 280 000 visiteurs étaient attendus, parmis eux, il y avait sans aucun doute des primo-accédants. Ils venaient découvrir le potentiel des promoteurs, car les jeunes peuvent bénéficier de taux préférentiels en matière d’emprunt. L’investissement est donc plus intéressant grâce à la guerre sans merci observée entre les établissements financiers. Les retraités avaient aussi fait le déplacement au parc des Expositions de la ville, car ils sont nombreux à vouloir se rapprocher du centre pour jouir de tous les attraits offerts.