La Zélande, un coin de paradis pour les investisseurs belges

La Zélande, cette région des Pays-Bas au nord de Knokke, est méconnue de la plupart des Belges. Pourtant, les Flamands, en tant que voisins, sont au fait du caractère exceptionnel de cette région. Un endroit où il fait bon passer des vacances et, pourquoi pas, acheter une résidence secondaire.

Une région pleine de surprises

Les Belges sont plus familiers de la digue belge et de la Côte d’Opale, peut-être par paresse, sans doute par facilité. Les sites sont réputés et la langue, familière. Ce que peu savent, c’est que les Pays-Bas, et notamment la Zélande, jouissent de champs de dunes splendides, de plages superbes et de villages charmants.

On peut citer, à quelques petites heures de Bruxelles, Zandvoort aan zee, New Hamstede, Domburg ou encore les îles de la Frise (Texel, Terschelling ou Ameland), un endroit rêvé pour les amoureux de la nature.

La première station balnéaire néerlandaise que l’on croise en longeant la bande littorale est Cadzand. Cette petite ville au charme indéniable, en plus d’être dotée d’une plage dont la beauté est vantée par ses habitants, abrite un restaurant dirigé par le chef étoilé Sergio Herman.

Les trucs à savoir

Pour ceux qui choisiraient d’investir dans la région, avant de se lancer dans une simulation de prêt hypothécaire, il faut savoir que les informations concernant les transactions immobilières se transmettent entre certains pays d’Europe, notamment entre la Belgique et les Pays-Bas. Il est donc recommandé de déclarer tout investissement immobilier, et ce même si on ne compte pas louer le bien acquis, au risque de se voir pénalisé.

Il faut également savoir qu’il existe une taxe foncière locale, l’OZB (Onroerendezaakbelasting), calculée en fonction de la WOZ (Wet Waardering Onroerende Zaken), la loi qui réglemente l’ensemble de l’évaluation des biens immobiliers.

Le boom de la résidence secondaire en Belgique

En Zélande ou ailleurs, nombreux sont les investisseurs belges à acheter une résidence secondaire. En effet, leur nombre a largement augmenté ces dernières années, puisqu’ils étaient 380 000 Belges à posséder une résidence secondaire en 2016, ce qui fait une augmentation de près de 20% en deux ans.

170 000 d’entre eux ont effectivement choisi d’investir à l’étranger et, dans la quasi totalité des cas, c’est un investissement de loisirs et non pas un investissement locatif, puisqu’ils ne sont que 2% à acheter dans le but de louer leur bien. Cette envie d’avoir un endroit où se réfugier pour souffler un peu incite notamment de nombreux flamands à investir aux Pays-Bas, où ils peuvent se rendre en près d’une heure.